La Saison Bleue 2019: depuis les ports puniques de Carthage, un hymne coloré au monde marin au grand complet (Reportage)
23/06/2019 10:34, TUNIS/Tunisie 
TUNIS,23 juin (TAP, par Sarra Belguith)-C'est avec un jet de feux d'artifices exceptionnel lancé pour la première fois dans le cadre mythique et authentique des ports puniques de Carthage-Salammbô que le coup d'envoi officiel de "la Saison bleue, Tunisie les rendez-vous de la Mer" a été donné le mercredi 19 Juin 2019 .

Dans ce cadre chargé d'histoire dont celle de l'Amiral, le général de la Mer Hannibal, et de mémoire dont celle de Gustave Flaubert, qui s'en est inspiré pour écrire son roman historique "Salammbô" (paru le 24 novembre 1862), que diplomates, membres du gouvernement, maires de villes tunisiennes, des représentants de l'institut national du patrimoine (INP), de l'Amvppc (Agence de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle), du musée de Carthage, ainsi que d'une pléiade de personnalités du monde de la culture et de l'art, des membres de la société civile et des artistes se sont réunis le moment d'une soirée pour partager ensemble non seulement leur amour et leur jalousie pour la Mer mais aussi pour partager l'une des valeurs essentielles de l'Humanité: le vivre-ensemble pour le bien de Tous.

Loin des discours officiels et anodins, les mots d'ouverture qui ont marqué la cérémonie d'ouverture finement réalisée dans un cadre somptueux et sobre à la fois, avaient un seul leitmotiv: pour protéger la Mer, il suffit de se mobiliser et de s'engager en faisant un geste chaque jour de l'année pour la sauve car sans nos océans nous ne sommes rien" et "même si les débris de plastiques, désormais plus nombreux que les poissons, le pire comme le meilleur peut naître".

Sur ce fond de messages d'espoir, ce sont des notes musicales rafraichissantes jouées par l'harpiste française Maya Darmé que la cérémonie a débuté. Des notes dans un hymne à la Mer, à la Méditerranée et à la Tunisie profonde qui sont livrées en compagnie des élèves de l'Ecole internationale de Carthage (ISC). Sous la houlette de leur professeure de musique, Chiraz Ben Sadok, (connue surtout en tant que soprano, protagoniste dans le projet musical "Les Pianissimes Got talent), la jeune chorale féminine a livré une belle prestation intitulée "Le vent dans les voiles" dans une image qui rappelle celle des Enfantastiques en chantant les paroles de Jean-Noël Genest dans un hymne au monde marin au grand complet "Le vent dans les voiles, la grande aventure...Avec l'océan, larguer les amarres, et quitter le port, bien tenir la barre...voyager sans trêve, au soleil levant...Autour de la Terre, Cap sur l'horizon".

Revenant au fur et à mesure sur terre, les messages d'optimisme se font de plus en plus ressentir. "Si la terre souffre, la mer est porteuse d'espoirs", a lancé Olivier Poivre d'Arvor (ambassadeur de France en Tunisie), président du Musée national de la marine de France, membre du comité d'organisation. Une idée partagée par Patrice Bergamini : "Même si la mer lance son appel de détresse en Méditerranée, la Tunisie a encore la chance de posséder des richesses maritimes vivantes à devoir préserver plus que jamais" a relevé l'ambassadeur de l'Union Européenne, partenaire de taille dans la saison bleue (organisée par le ministère de l'Europe et des affaires étrangères et soutenue notamment par les ministères des affaires culturelles, du tourisme et de l'artisanat, du Transport, des affaires locales et de l'environnement, de l'Union Européenne (UE) et de l'Union pour la Méditerranée (UPM)).

 // Une saison qui ouvre les horizons avec des couleurs du bleu, symbole du rêve, de la sagesse et de la sérénité //


Ainsi toutes les autorités et l'ensemble de la société civile sont appelés à se mobiliser pour sauver leur patrimoine maritime, a encore lancé Bergamini depuis le port punique. Un port qui a servi également d'un lieu de fête partagée, celle de la célébration du centenaire de la naissance de la municipalité de Carthage (18 juin 1958) dirigée par Hayet Bayoudh. Fêter Carthage était aussi une occasion pour fêter une autre ville côtière, Bizerte, où se tiendra le Forum de projets, le Forum de la Mer dont la date est confirmée pour le 21 septembre prochain.

Et c'est aussi sur ce site emblématique de la grande histoire maritime de Carthage, que la directrice du musée de Carthage Sondes Douggui a annoncé le projet de réaménagement des ports puniques pour donner à voir le best of militaire de Carthage. En naviguant ensemble dans les profondeurs de cette partie importante de la rive sud de Mare Nostrum, l'assistance a pu assister à la projection d'un film documentaire "Des racines et des ailes" réalisé par Izigraph.fr atelier d'indépendants français. Grace à des image 3D fixes aussi bien qu'animés, d’illustrations didactiques ainsi que de maquettes numériques d'études, l'assistance cosmopolite a pu découvrir la beauté singulière et les mystères d'un port ultra secret et "extrêmement magnifique", a lancé le ministre du tourisme et de l'artisanat René Trabelsi.

Avec des mots émouvants, profonds et touchants à la fois, René Trabelsi, en présence également de Mokhtar Hammami ministre des affaires locales et de l'environnement ainsi que de Basma Jbeli, secrétaire d'Etat de l'Environnement, a annoncé que la saison touristique 2019 ouvre bel et bien les horizons, faisant savoir que tous les hôtels affichent déjà complet pour ce mois de juin, un mois certes de couleur bleue, symbole du rêve, de la sagesse et de la sérénité.

Et en clap de fin, les invités, partenaires et adhérents de tous bords à la saison bleue ont fait leur au revoir au port punique où est amarrée une petite barque tunisienne baptisée "la barque optimiste" dans un geste symbolique par les organisateurs pour leur rappeler que la Mer a besoin de tous pour préserver ses richesses vivantes en danger et que sur le littoral en Tunisie où vivent 8 millions d'Humains soit les trois quart de la population tunisienne, ce sont à chaque année 8 millions de touristes qui viennent visiter ces 1400 kilomètres, pour découvrir un pays plein de richesse et d'histoire. Un des pays exportateurs d'éponge naturelle du monde, une éponge datant de plus de six millions d'années, mi-animal, mi-végétal, qui témoigne d'une histoire prestigieuse, celle du plus grand des peuples de la Mer qui pratiquait dès l'antiquité la pêche aux éponges sur les bancs voisins des Iles Kerkennah et qui a permis à la Tunisie d'être l'un des principaux pays exportateurs d'éponges naturelles au monde. En couleur bleue, emblème de la saison bleue, l'éponge, un signe fait au grand artiste français plasticien Yves Klein (1928-1962) est aujourd’hui une oeuvre d'art présente dans les plus grands musées et collections au monde.

SB
Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour obtenir à la newsletter, s'il vous plaît inscrivez


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999