Hamma Hammami accuse Youssef Chahed d’avoir détruit le Front populaire
20/07/2019 14:49, TUNIS/Tunisie 

TUNIS,20 juil. (TAP)-Le porte-parole du Front populaire Hamma Hammami a accusé, samedi, le chef du gouvernement Youssef Chahed et son ministre chargé de la Relation avec les instances constitutionnelles Mohamed Fadhel Mahfoudh d’avoir détruit le Front populaire.

« Le gouvernement a échoué à affaiblir le front de l’intérieur et a œuvré à le détruire définitivement à travers l’octroi d’un visa légal à un nouveau parti portant le même nom », a-t-il encore souligné lors d’une conférence de presse à Tunis.

Hammami a dénoncé l’exclusion du Front populaire des prochaines échéances électorales, ajoutant que l’objectif recherché à travers la création de ce nouveau parti, en moins de 48 heures, était bien la destruction du Front.

Le porte-parole de la coalition a indiqué que le Front avait poursuivi son travail en dépit de la vague de démissions et parachevé l’élaboration de ses listes pour les législatives, faisant remarquer qu’il a été surpris par la décision de l’instance électorale interdisant la présentation des listes sous la bannière du Front populaire.

Crée le 7 octobre 2012, le FP est un rassemblement politique ‎regroupant des partis de gauche, des nationalistes, des écologistes ‎et des indépendants dont le porte-parole est le secrétaire général ‎du parti des travailleurs, Hamma Hammami.

Il est confronté à une ‎crise majeure notamment après la démission de neuf députés FP le ‎‎28 mai dernier. Ces derniers avaient justifié leur démission par "la ‎véritable crise provoquée par certaines composantes du Front" qui ‎‎"se sont employées à imposer leur mainmise et exclure d’autres ‎composantes et militants".‎

La démission de neuf députés FP a donné lieu à la dissolution du ‎groupe parlementaire composé de 15 membres. Les neuf députés ‎démissionnaires ont crée par la suite un bloc parlementaire portant ‎le même nom.‎

Le FP avait annoncé le 19 mars dernier que Hamma Hammami, était ‎son candidat à la présidentielle de 2019, après des discussions avec ‎les secrétaires généraux des partis formant la coalition (7 partis).

Le ‎Comité central du Parti des patriotes démocrates unifié (Ppdu), une ‎des composantes du FP avait décidé, quant à lui, une semaine ‎avant de proposer le dirigeant et député au parlement, Monji ‎Rahoui, candidat à l'élection présidentielle du Front.‎

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour obtenir à la newsletter, s'il vous plaît inscrivez


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999