Des drones équipés de caméras thermiques seront en circulation à partir de la fin de la semaine prochaine (Nissaf Ben Alaya)
16/05/2020 13:25, TUNIS/Tunisie 

TUNIS, 16 mai 2020 (TAP)- « Des drones équipés de caméras thermiques sont actuellement en phase d’expérimentation et seront probablement mis en circulation à partir de la fin de la semaine prochaine », a souligné samedi, Nissaf Ben Alaya, directrice de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes.

Lors d’une conférence de presse tenue au siège du ministère de la santé, Ben Alaya a indiqué que les tests rapides sont aussi en phase d’expérimentation pour s’assurer de leur efficacité. Dans ce contexte, elle a parlé de deux types de tests rapides. Les tests à anticorps qui sont utilisés depuis quelques jours dans les hotspots comme le Grand Tunis et la région de Gafsa et dont les résultats seront annoncés bientôt. Et les tests à antigène qui seront utilisés dans certains secteurs spécifiques. Elle a, en outre, signalé qu’une commission scientifique se penche actuellement sur la réalisation d’un guide destiné aux différents intervenants pour les aider à utiliser les tests rapides.

Le risque existe toujours tant que la pandémie n’a pas été endiguée  

Ben Alaya a rappelé l’importance de respecter les mesures sanitaires et les gestes barrières pour éviter la propagation du coronavirus en Tunisie précisant que la baisse du nombre de nouvelles contaminations ne signifie pas que le risque a disparu. « Les encombrements et rassemblements injustifiés dans certains endroits augmentent le risque d’un nouveau rebond après un freinage de la propagation du virus au cours de ces derniers jours (5 jours successifs avec zéro cas)", a-t-elle indiqué. Et d'ajouter, « le risque existe toujours et on ne pourra revenir à la vie normale avant que la pandémie ne soit complètement endiguée au niveau mondial et qu’il n’y ait plus de porteurs sains en Tunisie ».

Tout manquement aura des répercussions sur la situation épidémiologique

Ben Alaya a souligné que le ministère de la santé a renforcé le dépistage des cas signalant que toutes les personnes à risque (de retour en Tunisie, faisant partie de l'entourage de l’un des cas confirmés, présentant des symptômes, faisant partie du personnel médical ou paramédical) sont suivies par les services compétents afin d’endiguer l’épidémie en Tunisie.

« Il est pourtant toujours nécessaire de respecter toutes mesures sanitaires et les gestes barrières comme la distanciation physique, le lavage régulier des mains et autres afin de continuer à maitriser la situation », a-t-elle alerté.

Elle a, en outre, signalé que tout manquement à ces recommandations ou au cahier des charges relatif aux secteurs concernés par le confinement ciblé aura des répercussions importantes sur la situation épidémiologique.

« Tout manquement au cahier des charges exposera son auteur au retrait de son autorisation », a-t-elle prévenu.

S’agissant des trois dernières contaminations enregistrées en date du 15 mai 2020, Ben Alaya a précisé qu’il s’agit d’un cas à Tunis, parmi les revenants, et de deux cas à Gafsa qui étaient déjà en confinement étant donné qu’ils font partie de l’entourage d’un autre cas confirmé.

ABA

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour recevoir notre newsletter,veuillez vous inscrire


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999