Le déplacement entre les régions à l’occasion de l’Aîd el Fitr est strictement interdit, selon le ministre de l’Intérieur
21/05/2020 14:01, TUNIS/Tunisie 

Tunis,21 mai (TAP)-Le déplacement entre les gouvernorats à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr est, strictement, interdit, a averti jeudi le ministre de l'Intérieur Hichem Méchichi, laissant entendre que des mesures de sanctions seront prises contre tout contrevenant.

« Toute personne qui tente de se rendre d'un gouvernorat à un autre sera détournée par les patrouilles de sécurité », a-t-il mis en garde, lors d'une conférence de presse à la Kasbah pour présenter la deuxième phase du plan du confinement ciblé.

Exceptés de cette mesure, les cas de force majeure, les situations d'urgence qui présentent un risque immédiat de préjudice grave pour la santé et la vie et les individus détenteurs d'autorisations précises pour le déplacement.

« Les anciennes autorisations de déplacement accordées aux citoyens pour se rendre à leur poste de travail ne sont plus valables, durant de la fête de l'Aid », a encore souligné le ministre.

D'après Mechichi, la mesure de restrictions de déplacement entre les gouvernorats prise dans le cadre de l'effort national en matière de lutte contre le nouveau coronavirus sera aussi appliquée après la fête de l'Aid, en attendant l'amélioration de la situation épidémologique dans le pays.

« Le déplacement dans le Grand-Tunis est à priori permis », selon le ministre.

Méchichi a souligné que le succès « relatif » enregistré dans le domaine de la lutte contre la pandémie, revient essentiellement aux mesures préventives engagées et à la coopération de toutes les parties, assurant que la prochaine étape sera marquée par une reprise progressive des activités économiques.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que parallèlement à l'effort de lutte contre l'épidémie (confinement total+ couvre-feu), des efforts sont actuellement déployés pour renforcer la lutte antiterroriste et garantir la sécurité des frontières. « Des frappes douloureuses ont été menées contre les terroristes, a-t-il dit », appelant toutefois à la plus grande vigilance puisque le risque zéro n'existe nulle part.

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour recevoir notre newsletter,veuillez vous inscrire


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999