Fin du Focus Japon, la culture et les arts nippons seront au coeur de la TICAD 8 en 2022
29/11/2021 14:45, TUNIS/Tunisie 

TUNIS,29 nov. (TAP)- Au terme d’un long week-end dédié à la culture et aux arts nippons, Focus Japon a pris fin dimanche soir par un ciné-concert à la grande salle du Théâtre de l'opéra.

Cet événement étalé sur trois jours, les 26,27 et 28 novembre, a été organisé dans les divers pôles de la Cité, à l’initiative du Théâtre de l'Opéra de Tunis et de l'Ambassade du Japon à Tunis. Focus Japon a eu lieu dans la perspective du Sommet de la 8ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l'Afrique (TICAD 8)  qui se tiendra en 2022 à Tunis.

La soirée de clôture a été marquée par la présence de Shinsuke Shimizu, ambassadeur extraordinaire et pénitentiaire du Japon à Tunis et Soufiane Feki, Directeur Général du Théâtre de l'Opéra de Tunis ainsi que plusieurs autres invités tunisiens et japonais dont des diplomates et des artistes.

Le public avait rendez-vous avec un concert intitulé "Animorchestra" et une projection du film d'animation "Demon Slayer" de Haruo Sotozaki (117', 2020). Ce ciné-concert a été interprété par l'Orchestre Symphonique Tunisien (OST), sous la direction artistique Oussama Mhidi et Mohamed Bouslama, directeur artistique de l'OST, à la direction musicale.

Depuis le succès international de Dragon Ball Z, l'animation japonaise (appelée anime) a eu un impact de plus en plus important sur la pop culture. Les succès monumentaux que sont One Piece, Naruto et Attack on titan ont aussi contribué à populariser la musique des animes. AnimOrchestra propose un arrangement orchestral de cette musique tout en y intégrant des éléments et des instruments typiques de la culture tunisienne.

Un projet qui se veut ambitieux pour rendre hommage à des oeuvres qui ont marqué plusieurs générations.

Demon Slayer: Kimetsu no Yaiba (鬼滅の刃, Kimetsu no Yaiba,litt. « Lame de destruction démoniaque») est un manga japonais écrit et illustré par Koyoharu Gotouge. Il suit l’adolescent Tanjiro Kamado, qui s’efforce de devenir un tueur de démons après que sa famille a été massacrée et que sa soeur cadette Nezuko a été transformée en démon.

Le Japon était à l'honneur dans le cadre de cet évènement phare du week-end, « Focus Japon». Une programmation assez riche et variée a été développée dans le cadre d'un partenariat avec le Centre National du Cinéma et de l'Image, la Maison du Roman et l'association le Cercle Culturel Des Dragons De L'Asie, la Cinémathèque Tunisienne et le laboratoire Kuchi Sushi.

Foucus Japon constitue un avant-goût du programme culturel prévu en marge de la TICAD 8, qui est dirigée, depuis 1993, par le gouvernement japonais, en coopération avec les Nations Unies, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale (BM) et la Commission de l'Union africaine (CUA). 

« Les préparatifs sont en cours, en collaboration entre les autorités japonaises et leurs homologues tunisiennes, en vue de faire réussir cette grande Conférence », a déclaré l’ambassadeur japonais à l’ouverture du Focus, vendredi au Théâtre des Régions. Il a encore annoncé la présence de dirigeants politiques « de 54 pays africains, Chefs d'Etats et gouvernements, qui seront réunis à Tunis autour du thème de développement sur le Continent africain »

Faty

 

 

 

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour recevoir notre newsletter,veuillez vous inscrire


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999