Le président namibien estime que les interdictions de voyage à cause du variant Omicron sont mal avisées et malheureuses
29/11/2021 20:46, TUNIS/Tunisie 

WINDHOEK, 29 novembre (TAP) -- Le président namibien Hage Geingob a dénoncé lundi les interdictions de voyage adoptées à l'égard des pays d'Afrique australe suite à la détection du variant Omicron de la COVID-19, estimant que ces décisions était mal avisées et malheureuses.

Dans un communiqué, M. Geingob a appelé à une direction progressiste et inclusive des pays pairs indique l'agence de presse Chine Nouvelle.

"J'appelle le monde développé à méditer sérieusement sur la pertinence de décisions unilatérales qui entraînent des interdictions de voyages régionales ciblées et ambiguës qui ne se basent pas sur la rigueur scientifique et les preuves. Ces interdictions ont beaucoup d'effets indésirables, y compris celui de retarder une reprise économique très attendue dans le Sud mondial, d'attiser les tensions et de semer les germes de la division entre les pays et les citoyens", a-t-il dit.

"En Namibie, nos scientifiques aussi travaillent durement. Nous n'avons pas encore détecté de variant Omicron en Namibie à ce jour. Pourtant, nous aussi nous avons été frappés par cette même punition collatérale superflue", a déclaré M. Geingob.

Le dirigeant a félicité les scientifiques sud-africains qui ont découvert ce variant en menant leur travail de manière transparente et éthique, et qui ont sans le vouloir attiré les sanctions sur leur pays et sur la région d'Afrique australe, soumise à une interdiction de voyage inacceptable. INTER/X/AIS

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour recevoir notre newsletter,veuillez vous inscrire


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999