Au moins 20 personnes tuées dans l'attaque d'un camp de déplacés en RDC, selon l'ONU
29/11/2021 23:33, TUNIS/Tunisie 

NEW YORK (Nations unies), 29 novembre (TAP) -- Au moins 20 personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées lors d'un raid contre un camp de déplacés internes en République démocratique du Congo (RDC), ont annoncé lundi des humanitaires de l'ONU.

Le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) a déclaré que l'attaque commise près de Drodro, dans le territoire de Djugu, en Ituri, était le quatrième raid visant des déplacés internes dans la province depuis le 19 novembre.

Cette nouvelle attaque, qui a eu lieu dimanche, reflète une tendance inquiétante en termes de manque de protection des civils et d'accès humanitaire, a indiqué l'OCHA. En effet, des dizaines de milliers de personnes ne peuvent accéder à aucune aide humanitaire en raison de l'insécurité et des attaques visant les sites d'accueil des déplacés internes. Certains partenaires humanitaires de l'ONU ont en outre suspendu leurs opérations.

"Ces attaques constituent des violations du droit humanitaire international et de la Convention de Kampala de 2009 sur les déplacés internes. Elles doivent cesser immédiatement", a déclaré David McLachlan-Karr, coordinateur humanitaire des Nations unies en RDC.

"J'appelle les autorités congolaises, que ce soit au niveau central ou provincial, à prendre des mesures urgentes pour protéger les civils, y compris les personnes déplacées", a-t-il ajouté dans un communiqué diffusé à Kinshasa.

La province d'Ituri abrite 1,7 million de personnes déplacées, et des mouvements de population supplémentaires ont été signalés depuis les dernières attaques, a indiqué l'OCHA.

INTER/X

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour recevoir notre newsletter,veuillez vous inscrire


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999