Foot-CAN 2019 (Groupe E) Tunisie - Angola (1-1): Les déclarations
24/06/2019 22:13, TUNIS/Tunisie 

Alain Giresse (sélectionneur de la Tunisie) : "Le résultat du match nul contre l'équipe angolaise est équitable au vu de notre mauvaise prestation qui n'était pas à la hauteur des attentes. Nous avons rencontré bien des difficultés en début de rencontre avec un manque de vivacité et un rythme lent. La sélection tunisienne a été hors sujet, nous avons manqué de réussite en attaque et toutes les lignes n'ont pas performantes.

Nous devons combler ces lacunes avant le deuxième match contre l'équipe du Mali. Je n'ai aucune explication sur ce qui s'est passé dans le match d'aujourd'hui. En dépit de la préparation qui a été très satisfaisante, la piètre prestation a posé bien des interrogations. S'agit-il d'un problème physique et ou d'un manque de préparation psychologique ? Vraiment nous ne nous attendions pas à cette contre-performance. Nous sommes maintenant dans une situation délicate et difficile qui nous dicte un réveil rapide dès le prochain match. Je pense que les premiers matchs de la CAN 2019 ont confirmé qu'il n'y a plus d'équipes puissantes et autres faibles. Toutes les équipes se sont préparées comme il faut pour ce rendez-vous continental et ont montré des possibilités respectables".

Wahbi Khazri (Attaquant tunisien, meilleur joueur du match): "Nous n'avions pas joué le match que nous souhaitions au début de cette phase finale. Nous sommes entrés dans le match avec l'ambition de remporter la victoire pour assurer un départ réussi, mais la performance n'était pas à la hauteur des attentes. Nous avons laissé l’occasion à l’équipe angolaise de prendre confiance en ses moyens".

Ferjani Sassi (milieu de terrain du onze national) : "Nous ne sommes pas satisfaits du résultat de parité qui a été décevant en raison du déséquilibre des forces entre les deux équipes, mais le terrain a sa propre vérité et nous avons eu des difficultés à imposer notre jeu depuis le début du match. Nous avons commis des erreurs flagrantes et nous devons nous reprendre. Nous devons refaire nos calculs et identifier nos lacunes pour redresser la barre. Heureusement que nous avons fait ce faux pas en début de compétition"

Yacine Meriah (défenseur du onze national): "Nous avons livré une très mauvaise prestation en raison de l'écart entre les lignes. Nous avons échoué à imposer notre jeu et nous avons laissé le champ libre à l'adversaire pour refaire son retard et arracher l'égalisation. Nous devons tourner la page et commencer à nous préparer pour le prochain match contre l'équipe du Mali pour rétablir la situation".

Wajdi Kechrida (milieu de terrain du onze national): Nous avons essayé de nous adapter au nouveau plan de l'entraîneur qui reste le seul responsable de ses choix techniques. Notre retour collectif n'a pas été à la hauteur de ce que nous souhaitons car le rendement a été haché. Nous devons revoir nos lacunes. Ce fauxs pas est une leçon pour essayer de gérer le reste des rencontre avec plus de sérieux".

Srdjan Vasiljevic (entraîneur de la sélection angolaise) : "Nous avons joué un grand match contre le concurrent le plus difficile du groupe, l'équipe tunisienne, qui a une forte tradition dans le domaine des compétitions continentales, et peut-être que son classement à la FIFA est la plus grande preuve de sa valeur technique. Nous avons su comment gérer le match et relever le défi et démentir les pronostics qui donnaient une victoire facile à la Tunisie.

Nous avons montré un bon niveau et bien qu'étant mené au score nous n'avons pas perdu confiance et les joueurs ont conservé leur enthousiasme et pu égaliser.

Nous avons démontré une grande capacité à rivaliser avec les équipes les plus fortes, ce qui permet d'entretenir l'espoir de poursuivre le parcours avec la même détermination pour gagner le pari de la qualification pour les huitièmes de finale.

s-jk

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour obtenir à la newsletter, s'il vous plaît inscrivez


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999