Tunisie-Japon: Les start-up tunisiennes lauréates du concours NINJA, honorées par la JICA
23/07/2021 13:56, TUNIS/Tunisie 

Tunis,23 juil. (TAP)- Un hommage a été rendu, vendredi, 23 juillet 2021, par l'Agence Japonaise de Coopération internationale (JICA), aux 5 start-upeurs tunisiens gagnants du concours « Next Innovation with Japan » (NINJA), une plateforme de soutien à l'entreprenariat, lancée en 2020, par l'agence japonaise dans 19 pays africains, dont la Tunisie.

L'objectif de cette plateforme est d'encourager les entrepreneurs dont les activités peuvent apporter des solutions à des problèmes sociaux et créer des emplois.

Lors d'un webinaire organisé à cette occasion, l'ambassadeur du Japon en Tunisie, Shimizu Shinsuke, est revenu sur l'importance du concours NINJA, "qui a misé sur l'encouragement des jeunes start-uppeurs à concevoir de nouvelles applications et des idées innovantes en mesure d'aider les pays à mieux s'adapter avec le nouveau contexte marqué par la propagation de la pandémie".

Le diplomate japonais estime que ce concours a permis aux jeunes de s'informer sur d'autres idées et innovations pointues dans des domaines diversifiés.

De son côté, le représentant Résident de la JICA en Tunisie, Shinohara Shunei, a fait savoir que la spécificité de ce concours est de mettre en avant l'innovation qui permettrait de renforcer les outils de riposte mobilisées par les communautés nationales à la pandémie du coronavirus.

Il a noté que sur un total de 2 713 entreprises, 5 start-ups tunisiennes ont été sélectionnées et ont pu bénéficier d'un financement allant jusqu'à 30 000 dollars américains.

« L'une de ces start-ups tunisiennes, à savoir Majesteye, a été choisie parmi les dix meilleures start-up à l'échelle mondiale, dans la phase finale du concours », a-t-il ajouté.

"Majesteye a réussi à concevoir une solution technologique qui permet d'aider les chercheurs à « identifier des voies de traitement possible pour les personnes atteintes par le coronavirus et d'anticiper l'impact de la pandémie sur le corps humain », a expliqué son fondateur Le fondateur, Jihed Hannachi. .

« Notre solution est en mesure d'identifier les molécules spécifiques du variant du coronavirus, en un temps très réduit, ce qui est en mesure de faciliter la tâche au chercheur et au laboratoire, pour définir le traitement le plus adéquat », a encore précisé Hannachi, ajoutant que sa jeune entreprise, créée en 2017, compte 12 personnes et vient de lancer une filiale en Angleterre.

Dans le même contexte, Krimène Marzouki, fondateur de la start-up lauréate "Spike-X", une autre lauréate du concours NINJA a indiqué que son projet consiste à la réalisation d'une solution, la première dans le monde, qui permet de détecter le cancer dans le corps humain, tout en faisant recours à l'intelligence artificielle.

« L'objectif est d'améliorer le temps de prise en charge du patient et de participer à réduire le taux de mortalité causé par cette pathologie », a-t-il noté.

Et d'ajouter "le principe de cette solution a été repris pour la détection d'autres maladies comme l'Alzheimer, la pneumonie et aussi l'infection au coronavirus".

Les trois autres start-up tunisiennes distinguées sont "i COMPASS", une start-up technologique spécialisée dans les systèmes intelligents et l'intelligence artificielle "Cure Bionics", une start-up basée à Sousse et qui a développé, entre autres solutions, une main bionique imprimée en 3D et adaptée aux besoins des handicapés en Tunisie et en Afrique et la start-up "DWEE", spécialisée dans la création d'équipements médicaux.

SAB

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour recevoir notre newsletter,veuillez vous inscrire


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999