Les discussions sur la Libye vont dans la "bonne direction", selon Salamé (Onu)
21/02/2020 18:23, TUNIS/Tunisie 

GENEVE, 21 février (TAP) - Les pourparlers en vue d'un cessez-le-feu durable entre les parties au conflit en Libye vont dans la "bonne direction" même s'ils se heurtent à des difficultés sur le traitement des violations de l'embargo sur les armes, a déclaré vendredi à Reuters l'émissaire des Nations unies, Ghassam Salamé.

Le diplomate libanais a également reconnu qu'il était compliqué de faire respecter la trêve décrétée le mois dernier.

Ghassan Salamé, qui s'exprimait lors d'une pause dans les discussions engagées au niveau militaire à Genève, a ajouté qu'il espérait une reprise des discussions politiques le 26 février prochain.

Il a indiqué qu'il travaillait déjà à des mesures censées rétablir la confiance.

"En parallèle, a-t-il dit, nous essayons de rendre le trafic aérien un peu plus sûr en Libye, en particulier au départ de Mitiga (l'aéroport international de Tripoli) et de Misrata (à 200 km environ à l'est de la capitale). Nous essayons aussi de rouvrir le port pour en faire un havre sécurisé, et nous essayons aussi de contribuer à un échange de prisonniers entre les parties."

La Libye a basculé dans le chaos après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Deux blocs principaux, soutenus par des puissances rivales, s'affrontent : le gouvernement d'entente nationale, reconnu par l'Onu, dirigé par Fayez al Sarraj, et l'Armée nationale libyenne (ANL) du maréchal Khalifa Haftar, qui a lancé ses forces sur Tripoli au printemps dernier.

inter/rtr/imam

Plus
Mises à jour Twitter Inscription à la newsletter Contactez-nous

Pour recevoir notre newsletter,veuillez vous inscrire


tel: 71889000
fax: 71883500, 71888999